Le safran

1. Qu’est-ce que le safran ?
Le safran est une épice extraite d’une plante, le Crocus sativus. Ce sont les extrémités supérieures du pistil qui seront séchées à la main et donneront l’épice la plus chère au monde. Elle est principalement utilisée en cuisine pour l’assaisonnement des mets les plus délicats (révélateur de goûts). C’est aussi une plante médicinale aux vertus innombrables et un puissant colorant hydrosoluble (crocine).

2. Quelles sont les vertus du safran ? (à détailler)
Cette épice a longtemps été réputée pour remédier à de nombreuses affections. Elle possède de nombreuses propriétés pharmacologiques. Riche en riboflavine, c’est-à-dire en vitamine B2. Elle renferme à la fois l’huile essentielle, le safranal, et des crocétines, qui sont des caroténoïdes.
Les pigments sont un stimulant digestif (facilite la digestion).
Le safranal a un effet sédatif (agit sur le système nerveux) et anti dépresseur (améliore l’humeur et l’estime de soi). Il améliore la mémoire et l’apprentissage.
Le safran soulage les douleurs menstruelles.
Ses propriétés
• Analgésique (utilisé notamment en massage gingival, mélangé à du miel, pour soulager les douleurs liées aux poussées dentaires chez les bébés) ;
• Sédatif léger (grâce au safranal, l’un de ses composants)
• Antidépresseur léger ;
• Antispasmodique (asthme, crampes d’estomac, spasmes intestinaux…) ;
• Stomachique (favorise la digestion, en régulant notamment les fonctions de l’estomac) et stimulant digestif (grâce aux crocétines présentes dans le safran);
• Régulateur de la circulation sanguine
• Antioxydant (grâce aux carténoïdes)
• Stimulant des défenses immunitaires (agit contre le rhume, la toux, la grippe)

Propriétés

Indications

Antidépresseur

• – Dépression nerveuse
• – Fragilité émotionnelle
• – Stress
• – Anxiété
• – Angoisse
• – Manque de sommeil

Régulateur de satiété en cas de surcharge pondérale

Excès pondéral

Stimulant

• – Surmenage
• – Perte de mémoire
• – Fatigue générale, physique et

mentale

• – Asthénie

Tonique

• – Manque d’énergie, de tonus
• – Pratique sportive (entrainement,
compétition, récupération)

Revitalisant

Terrain infectieux

Aphrodisiaque

• – Impuissance masculine
• – Frigidité féminine

Antispasmodique

Tension nerveuse

Antalgique Analgésique Douleur menstruelle
Anti-inflammatoire

Douleur articulaire

Tonique digestif

Paresse digestive

Tonique hépatique

Paresse hépatique

Immunostimulant

Immunodépression

Hypoglycémiant

Diabète non insulinodépendant

Hypocholestérolémiant

• – Excès de cholestérol
• – Excès de triglycérides
• – Prévention des accidents

cardiovasculaires

Antioxydant Anti-radicalaire

• – Vieillissement prématuré et accéléré de l’organisme
• – Sevrage tabagique

3. Existe-t-il des contre-indications ?
Effets secondaires en cas de surdosage :
Des niveaux élevés de crocine peuvent affecter les reins
Peau jaunâtre, Diarrhées, Saignements de nez, Engourdissement des paupières et des lèvres, Migraines, maux d’estomac, sécheresse de la bouche, nausées
Contre indiqué pour les femmes enceintes (une consommation excessive de safran peut provoquer une contraction de l’utérus qui mènerait à une fausse couche). Pas recommandé non plus aux femmes allaitantes.

4. Sous quelle forme acheter le safran ?
On la surnomme l’or rouge parce que c’est l’épice la plus chère au monde. Ce qui attise forcément les convoitises…
Pas sous forme de poudre à cause des mélanges « douteux ». Mieux vaut l’acheter sous forme de stigmates (de filaments), d’une couleur rouge sombre, de 2 à 3 cm de long, fins et évasés à leur extrémité (c’est une garantie de qualité) avec de l’arôme. Bon à savoir : un pistil de safran pris entre 2 doigts mouillés les colore en jaune et non en rouge, contrairement aux filaments teints…

5. Comment profiter des bienfaits du safran au quotidien ?
Le safran possède de multiples propriétés dont les principales sont exploitées en cuisine (exhausteur de goût qui au quotidien va réveiller les saveurs de nombreux aliments) mais aussi en pharmacopée, teinture, cosmétologie et parfumerie.

On retrouve le safran dans de nombreux plats typiquement méditerranéens tels que :
– la bouillabaisse (France) ;
– la paella (Espagne) ;
– la zarzuela (Espagne) ;
– le tajine (Maroc) ;
– le risotto alla milanese (Italie) ;

Il entre aussi dans la préparation de desserts comme le riz au lait et, dans les pays plus au nord, c’est un ingrédient pour gâteaux et pâtisseries, utilisé surtout sous sa forme pulvérisée : saffron buns (Angleterre), koulitch (lors de la Pâque russe), cake de la Sainte- Lucie (Suède).
Le safran peut être ajouté à des boissons non alcoolisées mais également à des liqueurs telles que la traditionnelle Chartreuse, qui est un alcoolat composé de cent trente plantes mêlées à du miel et à du sirop de sucre. C’est dans la chartreuse jaune que l’on retrouve le safran, servant ainsi de colorant naturel (la chartreuse verte quant à elle, est obtenue par addition de chlorophylle). Elle titre à 40° d’alcool et possède des propriétés digestives et apéritives