La meilleure stratégie alimentaire pour optimiser le juste poids

Une alimentation alcaline pour rétablir l’équilibre acido-basique

Rétablir l’équilibre acido-basique de notre organisme permet de gagner en énergie et en vitalité, de lutter contre les processus inflammatoires (qui favorisent, entre autres, la prise de poids / cellulite = inflammation de la cellule) et de déstresser notre organisme.
Quand le corps est trop acide, il est encombré et n’arrive plus à digérer correctement. Il consomme beaucoup d’énergie pour essayer de rétablir un pH normal. Ce qui entraîne de la fatigue chronique et une prise de poids. En effet, le corps stocke les graisses pour protéger les organes vitaux d’un surplus d’acides. Alcaliniser l’organisme va permettre au corps d’améliorer son métabolisme et donc indirectement de s’attaquer aux bourrelets, même les plus récalcitrants. Graisse superflue et cellulite disparaissent comme par enchantement…

Une alimentation alcaline comprend : des légumes (entre autres tous les légumes verts qui contiennent de la chlorophylle, c’est-à-dire un pigment végétal qui régule le transit intestinal et favorise la bonne digestion, augmente le nombre de globules rouges, ce qui augmente l’apport d’oxygène dans le sang), des oléagineux, des graines, des huiles végétales, des céréales, des fruits…

Grâce aux fruits et aux légumes on fait le plein en minéraux et en vitamines. On complète ses besoins en protéines grâce aux céréales complètes et aux légumineuses. On évite au maximum les aliments acides comme le café, les boissons gazeuses, le sucre, les produits et aliments transformés, et on limite la consommation de sel (privilégiez le sel rose de l’Himalaya, sel brut non raffiné riche en sels minéraux et oligo-éléments dont fer, potassium, magnésium, calcium, cuivre, manganèse, phosphore et zinc et contrairement au sel de mer, ce sel de roche est non iodé).
Les viandes et les produits laitiers ne sont pas recommandés pendant cette semaine alcaline. Pour être dégradés et assimilés, ils engendrent une importante production d’acides.

Les aliments alcalins : abricot, agar agar, ail, algues marines, amande, ananas mûr, artichaut, asperge, aubergine, banane, basilic, betterave, brocolis, carottes, céleri, céleri rave, cerise, champignon, châtaigne, chou (kale, rouge, vert, chinois), chou-fleur, choucroute, cidre de pommes, citron, citrouille, cœurs de palmier, coriandre, courge, cresson, endives, fenouil, fèves, figues, flocons d’avoine, fraise, gingembre, haricots (blancs, rouges, verts), kiwi, lait de coco, laitue (salades vertes), luzerne, maïs, mandarine, mangue, melon, menthe, millet, miso, navet, nectarine, noix de coco, oignon, orange, pamplemousse, panais, papaye, pêche, persil, poire, poireau, pois, poivron (rouge et vert), patate douce, pomme, pousse de bambou, prune, radis, raisins, rhubarbe, rutabaga, sarrasin, scarole, tomate, vinaigre de cidre.